À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

COP 26

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Actualités

Tout au long de la semaine du 4 au 8 octobre, l’ATIBT a accompagné une délégation des autorités forestières de ces deux pays membres de la COMIFAC afin de faire valoir les arguments environnementaux et sociaux permettant à la SOLIDEO de revenir sur la décision d’exclure le bois tropical des ouvrages olympiques et dans le but de promouvoir le bois tropical certifié. Des rencontres ont eu lieu à la Mairie de Paris et au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Le coût très élevé des déplacements et des hébergements s’ajoute aux difficultés rencontrées pour accéder aux vaccins dans les pays en développement.

Kumming- Chine, 11 octobre 2021- La communauté internationale fait face à un « moment de vérité » dans la protection de la nature, a averti ce lundi la secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique (CDB), Elizabeth Maruma Mrema, lors de l’ouverture de la COP15 biodiversité.

La 15e Conférence des parties (COP) de la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies a été lancée depuis Kunming en Chine, en présence de représentants du gouvernement chinois, de la CDB et de certaines délégations. Elle se déroule parallèlement en ligne.

Les priorités de l’Afrique - Préparation de la COP 26

Les priorités de l‘Afrique au sein de l’African Group of Negotiators on Climate Change (Groupe Africain des Négociateurs sur le changement climatique) avaient été énoncées en juillet 2021 juste après la Bonn Climate Conference (inter Session UNFCCC). Ces priorités sont tel que suit :

“En résumé, les priorités de l’Afrique pour la COP26 comprennent l’adaptation, le financement du climat, un mécanisme de marché (Article 6), des CDNs ambitieux, un mécanisme de transparence, le respect des engagements d’atténuation avant 2020 et la reconnaissance des besoins uniques et circonstances de l’Afrique”: