À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Cet appel du président de la République du Congo a été fait, une fois de plus, au cours de son discours à l’ouverture de la COP25, ce 2 décembre 2019, à Madrid (Espagne).

 

Denis Sassou N’Guesso, choisi porte-parole de l’Afrique centrale, qui reste fidèle à ses engagements a lancé un appel solennel au sommet du climat pour lutter contre la déforestation ; « Je reste plus que jamais fidèle à ma signature de l’Accord de Paris et j’ai décidé d’aller, encore plus loin, dans notre engagement concret contre la déforestation, en dépassant les discours incantatoires ».

Conscient face aux désastres dus aux changements climatiques, Denis Sassou N’Guesso a tiré l’attention de la communauté internationale des réalités et conséquences des changements climatiques après la COP21 : « Après les accords de Paris, du 12 décembre 2015, les dangers sont de plus en plus grands dans le monde, du fait des changements climatiques. Les populations vivent ces menaces au quotidien à travers entre autres des cyclones, des inondations, des glissements de terrain, etc. ».

Le Chef de l’Etat congolais, porte-parole de la sous-région du Bassin du Congo, refuse d’être un observateur, mais plus un acteur face aux méfaits du changement climatique. « Je ne reste pas spectateur de la destruction des forets de l’Amazonie, mais acteur pour faire que le monde entier profite de ce deuxième poumon de l’humanité que sont les forêts du Bassin du Congo ».

Il a aussi rappelé la capacité des forêts du Bassin du Congo « Dois-je le rappeler ! Les forêts du Bassin du Congo c’est 220 millions d’hectares des forets ».

Denis Sassou N’Guesso a tiré sur la sonnette d’alarme afin que cette COP25 ne soit pas une rencontre de trop. « La 25ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) ne doit plus être un sommet des vœux pieux, mais celui des engagements concrets au bénéfice de la lutte contre les changements climatiques ».

 La COP25, Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques se tient du 2 au 13 décembre 2019 au parc des expositions IFEMA - Feria de Madrid. La COMIFAC y est représentée par une délégation conduite par le Secrétaire Exécutif adjoint Gervais Itsoua Madzous

Source: Afrique Environnement

 

 

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles