À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

En ce Jour de la Terre, baptisé "Earth Day" à l'échelle mondiale, qui a lieu tous les 22 avril de chaque année, les dommages de l'Homme sur notre planète Terre sont mis en lumière. L'objectif global de cette journée participative est, selon le site officiel earthday.org, de favoriser le développement d'une masse de citoyens consciente des enjeux climatiques.

 

Restaurer notre Terre

L'expression « Terre nourricière » est couramment utilisée dans de nombreux pays et régions pour désigner la planète Terre. Elle illustre l'interdépendance qui existe entre l'être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons tous. Or, jamais une telle interdépendance ne s'est révélée aussi tangible comme en cette période.

La nature souffre et nous envoie des signaux forts, que nous ne pouvons plus négliger. Les océans se remplissent de plastique et deviennent plus acides. La chaleur extrême, les incendies de forêt et les inondations, ainsi qu'une saison d'ouragans record dans l'Atlantique, ont touché des millions de personnes. À tout cela s'ajoute la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), qui a engendré une crise sanitaire mondiale, allant de pair avec celle de notre écosystème.

Les changements climatiques et les autres perturbations environnementales provoquées par les activités humaines, notamment celles qui touchent à la biodiversité comme la déforestation, le changement d'affectation des terres, l'agriculture et l’élevage intensifs, ou encore le commerce illégal des espèces sauvages, sont autant de facteurs qiui accélerent la détérioration de notre environnement.

Cette édition 2022 de la Journée internationale de la Terre nourricière est la première de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystème. Les écosystèmes soutiennent toute vie sur Terre. Plus nos écosystèmes sont sains, plus la planète et ses habitants sont en bonne santé. La restauration de nos écosystèmes endommagés contribuera à mettre fin à la pauvreté, à lutter contre le changement climatique et à prévenir une extinction massive. 

C’est pourquoi il est important qu’en cette Journée internationale de la Terre nourricière nous insistions sur le passage à une économie plus durable, qui bénéficie à la fois à l’humanité et à la planète.

https://www.un.org/fr/observances/earth-day