À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Le Rwanda vient de joindre le geste à la parole en déposant sa deuxième « contribution nationale » à l’Accord de Paris auprès de la Convention cadre des Nations unies sur le climat.

 

Fin avril, à l’occasion du Dialogue de Petersberg qui réunit depuis onze ans des politiques de haut rang autour de la chancelière allemande Angela Merkel pour faire avancer l’agenda climatique, la ministre de l’environnement, Jeanne d’Arc Mujawamariya, avait invité à « résister à la tentation de revenir vers les énergies polluantes pour créer des emplois », au moment où l’épidémie de coronavirus ébranle l’économie mondiale.

Ce pays enclavé d’Afrique centrale est ainsi le premier du continent africain à remplir cette obligation fixée en 2015 aux 190 signataires. Faute d’engagements suffisants pour limiter la hausse moyenne des températures mondiales à 2 °C voire 1,5 °C comme y exhortent les climatologues, il avait été convenu que les gouvernements revoient leur copie au plus tard en 2020, année de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris.

Lire l'article original: https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/05/27/le-rwanda-bon-eleve-de-l-accord-de-paris-sur-le-climat_6040930_3212.html