À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

La Chine, plus grand marché consommateur de pangolin, a annoncé en juin des mesures visant à stopper le commerce illégal dont il fait l'objet. Mais il en faudra beaucoup plus pour sauver de l'extinction cet animal jusqu'alors peu considéré.

 

Accusé – possiblement à tort – d'être à l'origine de la transmission à l'être humain du coronavirus, le pangolin aura-t-il la vie sauve grâce à ce monumental "bad buzz" ? Affublé au tournant des années 2010 du titre de "mammifère le plus trafiqué au monde" dans une indifférence quasi planétaire, le pangolin – ses désormais célèbres écailles de kératine, sa longue langue gluante et sa manie de se mettre en boule lorsqu'il se sent menacé – va-t-il enfin accéder au niveau de reconnaissance des rhinocéros, tigres et pandas, au panthéon des espèces à protéger ? Si plusieurs études doutent aujourd'hui que la présence de pangolins sur un marché de Wuhan (Chine) soit à l'origine de la crise sanitaire, ce coup de projecteur inattendu a permis de révéler au monde l'ampleur de la menace qui pèse sur cette drôle de bête.

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles