À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

La Coalition Nationale de Lutte contre l’Exploitation illégale (CNCEIB) avec laquelle la Fédération des Industriels du Bois (FIB) a construit et officialisé récemment la collaboration, a publié en date du 13 mai 2020 un communiqué de presse à l’endroit des décideurs dénonçant le millier de grumes de bois illégaux aux ports de Kinkole en cette période de COVID 19.

 

Quelques jours après la descente sur le terrain qui a permis d’identifier (i) la présence illégale des radeaux des grumes aux ports de Kinkole et aux îlots situés le long du fleuve Congo, et (ii) la présence effective des bois grumes illégaux saisis pour cause de retard de paiement des amendes transactionnelles, le Ministre de l’Environnement a qualifié cette situation de criminalité forestière.

Ainsi, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a été amené à prendre en date du 9 juin 2020 la circulaire n°003/CAB/MIN/EDD/CNB/1/2020 relative à l’interdiction formelle d’acheter, vendre et scier les bois grumes sur les ilots et les longs du fleuve Congo.

Afin de faire appliquer les mesures visant à combattre et à mettre fin au commerce illicite de bois en RD Congo, nécessitant le concours des autres services, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a présenté les différentes mesures prises et il les a fait approuver au Conseil des ministres tenu en date du 19 juin 2020.

Parmi ces mesures, il y a lieu de citer (i) la fermeture de tous les ports illégaux et des ilots transformés en paradis pour les criminels, (ii) la saisie de toutes les grumes illégales dont la provenance et les propriétaires sont inconnus, (iii) l’interdiction aux exploitants forestiers artisanaux d’installer des scieries mobiles et semi-industrielles dans les ilôts et à 50 m le long du fleuve, proscrites par les lois congolaises.

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

Retour

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles