À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Berlin, Allemagne, 7 septembre 2021-

Huit ministres des pays membres de cette institution à savoir du Burundi, Cameroun, Gabon, Guinée Équatoriale, République Centrafricaine, République du Congo, République Démocratique du Congo et Tchad, le Rwanda (représenté par le Directeur Général des Forêts) prennent part à cet événement, sous le patronage de Son Excellence le Ministre Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement, Dr. Gerd Müller

 

Au cours de la journée du bassin du congo, le Président en exercice de la COMIFAC, et par ailleurs Ministre camerounais des forêts et de la faune a affirmé, « Nous, Etats membres de la COMIFAC, nous nous engageons à poursuivre les efforts nécessaires pour préserver nos forêts tropicales et conserver la biodiversité. Demandons à la communauté internationale d'accroître son soutien technique, financier et diplomatique de manière efficace dans une approche de responsabilité partagée »,

Par cette Déclaration, les Etats s’engagent à maintenir et renforcer leur implication dans la gouvernance globale, la maîtrise des émissions de CO2, gérer durablement les tourbières du bassin du Congo, poursuivre la restauration de paysages forestiers dans le cadre du Bonn Challenge etc.

En retour, ils attendent de la communauté internationale, un soutien pour la gestion durable des forêts du bassin du Congo, en mettant en œuvre des politiques commerciales justes et équitables qui promeuvent les produits de ces forêts en vue d’encourager les efforts consentis par les pays d’Afrique centrale.

A cela s’ajoute notamment l’affectation d’une quote part dans les financements climatiques mobilisés proportionnellement à l’importance de la contribution du bassin du Congo au maintien des équilibres de la planète, tel que reconnu par l’accord de Paris.

La COMIFAC souhaite également que se concrétisent les annonces de contribution formulées

Galerie photos de l'évenement