À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Après plusieurs reports, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) devraient enfin se retrouver en début 2021 dans le cadre d’un troisième sommet, sur invitation du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tsisékedi. Les experts du secrétariat exécutif de la COMIFAC et des  Coordinations Nationales COMIFAC du Cameroun et de la  République Démocratique du Congo  se réunissent en visioconférence chaque semaine pour faire le point des preparatifs. Des rencontres se tiennent reguli-rement également entre les representants de la Présidence de la République de RDC, le Ministère de l' Environnement et du Développement Durable, le Ministère de l'Economie Nationale et la Coordination Nationale de la COMIFAC-RDC sous la houlette du coordinnateur Luc Atundu pour faire de ce rendez-vous tant attendu une grande réussite.

 

Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement

A l’initiative de la République du Cameroun et des partenaires au développement, le premier Sommet des Chefs d’Etat d’Afrique Centrale s’est tenu en mars 1999 à Yaoundé en République du Cameroun. Au terme de ce sommet historique, il en est sorti la « Déclaration de Yaoundé » dans laquelle, les Chefs d’Etat présents, ont exprimé leur volonté de conserver et de gérer durablement leurs écosystèmes forestiers qui sont à la fois une richesse naturelle importante pour les générations présentes et futures, et une richesse écologique universelle.

Dans cette déclaration, les Chefs d’Etat ont reconnu le rôle important de la coopération sous-régionale et internationale en matière de gestion des écosystèmes forestiers et de la lutte contre la désertification dans la ligne des engagements internationaux souscrits par la communauté internationale, tout en ayant conscience du rôle de  l'Etat dans l'élaboration et l'application des lois et règlements permettant une gestion durable des ressources naturelles. Ils se sont engagés à organiser d'autres sommets consacrés à la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers.

Enfin, les Chefs d'Etat avaient au cours de ce premier sommet donné mandat à leurs Ministres en charge de la gestion et de la conservation des écosystèmes forestiers, de veiller à la mise en œuvre des résolutions issues dudit Sommet des Chefs d’Etat.

Le second Sommet des Chefs d’Etat sur  la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers s’était tenu en février 2005 à Brazzaville en  République du Congo et a abouti à de grandes décisions concrétisant les recommandations du Sommet de Yaoundé.
Parmi ces grandes décisions, l’on notera :

Les dispositions de l’article 7 du Traité stipulent que « le Sommet des Chefs d’Etat arrête les orientations de l’organisation pour la mise en œuvre des engagements tels que définis à l’article premier du Traité. Le sommet se tient à la demande des Chefs d’Etat et de Gouvernement ou à celle du Conseil des Ministres ». 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :


Louisette Sylvie Yebel                                                                    Luc Atunndu

COMIFAC                                                                                           CNC RDC

+237 691492561/+237 651973000                                                  +243 852 752 250           

louisetteyebel@comifac.org                                                       lucatundu@gmaill.com