À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Une profusion de produits venus d'Afrique centrale apportent un parfum exotique au Congrès.

 Devant le pavillon, les visiteurs ne restent pas insensibles aux «merveilleuses vertus universelles» du Moringa Oleifera «l'arbre de vie», ou encore «panacée universelle» : source d'énergie et de vitalité, cette plante d'une parfaite innocuité est censée soulager le diabète, l'anemie, l'hypertension arterielle, les affections cardiovasculaires. Le Djansang (graine d’Akpi), les noyaux oléagineux de mangue sauvage (Irvingia gabonensis), ou l' Ekouk (Quinquina) , plante médicinale bien connue, tous se pressent, curieux de tester ces produits venus d’Afrique centrale. Au Hall B2, le pavillon COMIFAC-CEEAC ne désempli pas. Valerie Tchuante en profite pour présenter les autres produits comme les paniers en rotin, mais aussi pour vanter les charmes touristiques de sa sous-région.

Poivre blanc, Clou de girofle, poudre de gingembre...

Poivre blanc de Penja, clou de girofle, Poudre de gingembre, ... les experts de la COMIFAC présentent des «produits entièrement naturels issus de nos forêts» . «Découvrez l'énergie et le pouvoir du bitter cola (Garcinia kola)», une noix vitaminée présentée comme un « excellent complément alimentaire qui permet de se sentir plus fort» et de « rester en éveil », vante Jerôme Guefack à des visiteurs coréens prêts à déguster le produit. Même les Ministres ne résistent à ces trésors.

« Le Gingembre est un puissant remède pour soulager le rhume, la toux, les maux de dos et de reins. Consommez-en régulièrement, vous nous en direz des nouvelles » affirme Damas.


Une immense vitrine
 Le quinzième (XVe) Congrès forestier mondial (CFM) à l'instar des autres grands évènements constitue à plus d'un titre une opportunité pour la COMIFAC dont les pays membres abritent plus de 70 % de la surface des forêts africaines, de montrer l’expertise de la sous région en matière de gestion durable des forêts et des produits forestiers non ligneux.
 Mais, le visiteur reste parfois sur sa faim, car s'il peut déguster les produits, il ne peut pas toujours en acheter. En milieu de Congrès, le sentiment le plus partagé est la satisfaction de nombre visiteurs de voir ces produits vendus sur le sol coréen.

En rappel, les forêts des pays de l’espace COMIFAC regorgent, outre le bois d'œuvre, de grandes potentialités en matière de produits forestiers non ligneux (PFNL). Environ 80% de la population d’Afrique centrale utilisent ces ressources au quotidien pour satisfaire leurs besoins de subsistance aussi comme source de revenu et d’emploi. Les PFNL procurent de la nourriture, des plantes médicinales, des plantes ornementales, de l'énergie, des matériaux de construction, des équipements de pêche, des biens et des ustensiles divers aux populations. A ce titre, ils contribuent tant à la sécurité alimentaire qu’au bien-être général des populations de l’espace COMIFAC.

En plus du traité constitutif relatif à la conservation et à la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale adopté par les Chefs d’États à Brazzaville en 2005, l'axe prioritaire 2 du plan de convergence de la COMIFAC est consacré à la gestion durable et à la valorisation des ressources forestières.

 

Délégation sud-africaine conduite par le Ministre en charge des forêts