À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Les dirigeants de la planète se sont réunis le 23 septembre 2019 au siège de l'ONU à New York pour participer à un sommet consacré à l'urgence climatique. L'occasion pour les chefs d'État africains de rappeler l'importance de l'impact du réchauffement climatique sur le continent et de demander des mesures plus concrètes de la part de la communauté internationale.

Le Gabon va être le premier pays africain à être payé par des fonds internationaux pour poursuivre ses efforts contre la déforestation sur son territoire recouvert à près de 90% par la forêt, a annoncé dimanche l'ONU.

La Norvège va accorder au Gabon 150 millions de dollars (136 millions d'euros) dans le cadre d'un contrat de 10 ans signé avec Libreville pour "la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre due à la déforestation et à la dégradation, et pour l'absorption de dioxyde de carbone par ses forêts naturelles", selon un communiqué de l'Initiative pour la forêt de l'Afrique centrale (Cafi), organisme lancé par l'ONU qui rassemble des pays d'Afrique centrale et des bailleurs de fonds occidentaux.

Pour la Cafi, qui qualifie cet accord "d'historique", c'est la première fois "que les efforts d'un pays d'Afrique pour lutter contre la déforestation sont ainsi valorisés".

L'annonce de ce contrat intervient au moment où se tient lundi à New York le sommet Action climat.

Source : afp.com

« Comme nous concentrons, à juste titre, nos énergies sur la lutte contre les changements climatiques, nous devons veiller à ne pas négliger la couche d’ozone et rester vigilants face à la menace que représente l’utilisation illégale des gaz qui appauvrissent la couche d’ozone.  »
António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

New Delhi, Inde 10 septembre 2019 : La question de l’accès aux différentes sources de financements pour la lutte contre les problèmes environnementaux des pays francophones était au centre des échanges, ainsi que les questions de genre et celles liées au régime foncier. Une rencontre organisée par l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable.

New Delhi, Inde 02 - 13 septembre 2019- La 14ème Conférence des Parties de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (COP14) a donné l’occasion aux pays en développement de constater qu’ils doivent prendre leurs responsabilités face à l’inaction de la communauté internationale et particulièrement des pays pollueurs. Le Premier Ministre indien, Narendra Modi se propose à cet effet comme leader pour une coopération sud-sud avec ses pairs africains et des iles.

 

 

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles