À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Actualités

Yaoundé, 27 avril 2020 - Depuis 2007, plus de 50 pays ont mis en place leur stratégie de REDD+, de nombreux gouvernements infranationaux se sont officiellement engagés à réduire la déforestation, et plus de 350 projets et programmes ont été mis en œuvre dans les tropiques. Cependant, jusqu'à présent, peu d'études ont été entreprises pour mesurer objectivement comment cette initiative a contribué à réduire les émissions causées par la déforestation et la dégradation des forêts.

La République du Congo vient de se doter, le 10 avril dernier, d’une nouvelle législation forestière visant à améliorer la gouvernance du secteur. Pour les experts, des inquiétudes subsistent en matière de reddition des comptes sur la redistribution et l’utilisation des revenus.

Après dix longues années de tractation, le projet de révision du code forestier a finalement été approuvé par les deux chambres du parlement congolais. Cette nouvelle législation renferme un « paquet » de mesures visant l’augmentation de la contribution du secteur forestier à l’économie nationale, la création de l’emploi et l’accroissement de l’industrie locale.

Cet évènement a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970. le Jour de la Terre est aujourd'hui reconnu comme l'événement environnemental populaire le plus important au monde.

Le fondateur de cet événement est le sénateur américain Gaylord Nelson. Il encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés. Aujourd'hui, le Jour de la Terre est célébré, à travers le monde, par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays.

Boali- République centrafricaine, 17-18 mars 2020- l’atelier de présentation des résultats du projet de partage d’expérience s’est tenu à l’hôtel le Bon Samaritain. La rencontre avait pour objectifs de présenter les résultats obtenus de ce projet et de partager les expériences positives après échanges avec les participants.

Le monde entier fait face à une pandémie du Covid-19 qui a déjà causé, à ce jour, la mort de plus de 41 000 personnes. Les scientifiques, qui se perdent en conjecture pour trouver la source du nouveau coronavirus, estiment qu’il est d’origine animale. La consommation de la viande de ces animaux pourrait être à l’origine de la contamination de l’homme. Plusieurs chercheurs lancent déjà la sonnette d’alarme pour la préservation de la biodiversité, en Afrique notamment.