À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Actualités

Libreville, Gabon du 09 - 13 Décembre 2019

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention sur la Biodiversité (CDB) et du Protocole de Nagoya, un atelier de renforcement des capacités des juristes et points focaux APA sur  les contrats liés à l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) s’est tenu dans la capitale gabonaise.

Les deux institutions ont signé le 05 décembre dernier un contrat de financement d'un montant de 10 000 000 d'Euros pour la gestion durable des forêts d’Afrique centrale pour la gestion durable des forêts dans le bassin du Congo

Yaoundé, Cameroun, 06 décembre 2019- Le Ministre des Forêts et de la Faune, M. Jules Doret Ndongo, Président en exercice de la COMIFAC et le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC Raymond Ndomba Ngoye ont pris part à la cérémonie d’ ouverture officielle du Bureau Régional INBAR pour l'Afrique Centrale. La cérémonie était présidée par S.E. Eugène Mbella Mbella, Ministre des Relations Extérieures, en présence de M. Lu Wenming Directeur Général Adjoint de l'INBAR, des membres du corps diplomatique , des représentants des organisations internationales accréditées au Cameroun et des hauts responsables des administrations camerounaises.

Cet appel du président de la République du Congo a été fait, une fois de plus, au cours de son discours à l’ouverture de la COP25, ce 2 décembre 2019, à Madrid (Espagne).

 

PRESENTATION DU PROJET

Intitulé du projet : Projet d’Appui à la ratification et la mise en œuvre du Protocole de Nagoya (PN) sur l’Accès aux ressources génétiques et Partage juste et équitable des Avantages découlant de leur utilisation dans les pays de la COMIFAC

Financement : Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM).

Montant : Environ un million sept cent soixante-deux mille dollars américains (1.762 000 USD)

Agence d’exécution : Programme des Nations pour l’Environnement (PNUE) en Partenariat avec le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC

Durée : 3 ans (mars 2015 -mars 2018) avec une extension jusqu’au 30 septembre 2020.

Pays bénéficiaires : Tous les dix pays membres de la COMIFAC (Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sao tomé et Principe et Tchad).

Composantes :

C1 : Ratification du Protocole de Nagoya

C2 : Mise en œuvre du Protocole de Nagoya

C3 : Coordination Sous-régionale et coopération

Accord de coopération stratégique pour la coordination du projet :

Echelle sous-régionale : un Accord de micro-financement entre e Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et le PNUE est signé pour : (i) Assurer la coordination, coopération et communication sous régionale ; (ii) Coordonner le suivi des activités des partenaires nationaux et la soumission des rapports au PNUE/Division du Droit ; (iii) Organiser au moins deux (2) ateliers sous régionaux d’échanges d’expériences ; et (iv) Préparer et organiser des réunions du comité de pilotage.

Echelle nationale : des Accords de micro-financement avec les Ministères en charge de l’Environnement des dix pays membres de la COMIFAC et le PNUE pour la mise en œuvre du Projet au niveau national.

Unité de Gestion du Projet (UGP) : l’UGP est basée à Nairobi au siège du PNUE