À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Du 02 au 04 mai 2016 à l’Hôtel La Falaise Akwa à Douala, au Cameroun, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a organisé l’Atelier sous régional de décryptage des conclusions de la CoP 21 et de préparation des échéances futures sous la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).


Le principal objectif de l’atelier était de décrypter les conclusions de la COP 21 qui s’est tenue à Paris–Le Bourget en France du 30 novembre au 12 décembre 2015 et préparer les échéances futures sous la CCNUCC en vue d’élaborer un plan d’action de mise en œuvre.
Cet atelier a regroupé les Points focaux nationaux de la CCNUCC, les Coordonnateurs Nationaux REDD+, les Juristes des ministères en charge de la mise en œuvre de la Convention, ainsi que les représentants de JICA, de GIZ, du CIFOR, du PREREDD, du PFBC et du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC. La liste des participants est en annexe.


Trois  temps forts ont marqué ledit atelier.


I - DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE
La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Raymond MBITIKON, Secrétaire Exécutif de la COMIFAC.
Une seule allocution a marqué cette cérémonie à savoir celle du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC.
Dans son mot d’ouverture, Monsieur le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC a d’abord remercié  l’ensemble des participants pour leur disponibilité, puis les autorités Camerounaises  pour avoir accepté d’accueillir et d’organiser cet atelier à Douala et pour les diverses facilités dont ont bénéficié les participants. Après avoir rappelé l’assiduité, l’engagement et la persistance dans l’effort des négociateurs de l’Afrique centrale dans les différentes rencontres de négociations qui ont précédé la COP 21, il les a félicités pour leur investissement au cours des travaux de la COP 21 et pour les résultats obtenus à savoir, la prise en compte des points d’intérêts de la sous région dans l’Accord et ses décisions sur le climat qui ont été adoptés par la communauté internationale le 12 décembre 2015 à Paris. Il a ensuite relevé le défi futur que représentent la mise en œuvre de l’Accord et plus spécifiquement celle des Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) et a exhorté les participants à s’investir pleinement dans les travaux. Avant de clore son propos, il a remercié les partenaires financiers pour leurs appuis et les personnes ressources.


II – DE LA GESTION DES TRAVAUX
Un bureau a été mis en place pour diriger les travaux. Il est composé de :
Président :        M. Faustin HARUMUKIZA, Burundi
Vice-président :    M. Valentin WAGNOUN, Cameroun
Rapporteur :     M., Georges Claver BOUNDZANGA, République du Congo
    
La facilitation a été assurée par M. Gervais MADZOUS, Assistant Technique aux négociateurs PREREDD, et la modération par M. Michel NDJATSANA du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.


III - DU DEROULEMENT DE L’ATELIER
Après un rappel des objectifs de l’atelier par M. Michel NDJATSANA, il s’en est suivi une série d’exposés dont les présentations ont porté sur :
1)    L’évolution récente des négociations internationales sous la CCNUCC et organisation de la COMIFAC (M. Gervais MADZOUS)
Après avoir rappelé l’évolution des négociations au cours des différentes rencontres internationales successives depuis l’adoption de la Convention (1992) à la tenue de la COP 21 (2015), la présentation a décrit la stratégie de préparation et de participation aux rencontres internationales sur le climat qui ont abouti à l’adoption en décembre 2015 à l’Accord et ses décisions. La présentation a enfin abordé les défis et les enjeux pour le Groupe de Travail Climat de la COMIFAC dans le cadre de l’après COP 21. Enfin, la présentation a dévoilé les différentes sessions qui feront l’objet des travaux à Bonn du 15 au 26 mai 2016.
2)    Rappel de la position commune sous régionale pour la COP 21 (M. Michel NDJATSANA)
Cette présentation visait à rappeler la stratégie de préparation de la sous région pour la COP 21. Elle a permis de noter qu’au vue des enjeux de cette Conférence,  la Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement tenue le 25 mai 2015 à N’Djamena (Tchad) a instruit le Secrétaire Général de la CEEAC d’organiser des concertations entre les Etats membres avant la CoP 21. C’est ainsi qu’un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement, consacré à la question des Changements Climatique a eu lieu à Libreville en République Gabonaise du 25 au 28 août 2015. De cette rencontre de haut niveau a découlé une déclaration qui a porté sur une série de points considérés comme d’enjeu pour la sous région.
3)    Présentation du texte de l’Accord climat de Paris et sa décision (Mme Pascale BIRD)
Après avoir montré la structuration de l’Accord de Paris, la présentation a décrypté les différents articles sous les principaux thèmes de l’Accord. Cette présentation a permis de comprendre la relation entre l’accord et ses décisions.
4)    Les dispositions de l’Accord climat de Paris d’intérêt pour les pays membres de la COMIFAC (M. FOBISSIE KALAME)
La présentation s’est appesanti sur des points de l’accord qui peuvent être considérés comme de grand intérêt pour la sous région et les a décrypté d’avantage pour en saisir tous les contours.
5)    Les financements dans l’Accord de Paris (M. FOBISSIE KALAME)
Cette présentation a récencé quelques sources et mécanismes de financement des actions climatiques à la suite du décryptage de l’Accord. Ce qui a permis aux participants de mieux appréhender les chapitres de l’Accord en rapport avec le financement.
6)    Les obligations des pays en développement en vertu de l’Accord de Paris (Mme Pascale BIRD)
Cette présentation a permis de mieux appréhender le caractère contraignant et non contraignant en ce qui concerne les points de grand intérêt pour la sous région.
7)    Le processus d’adhésion et de ratification de l’Accord de Paris et prochaines étapes (Mme Pascale BIRD)
Les participants ont été édifiés à l’issue de cette présentation sur le processus d’adhésion et de ratification de l’Accord de Paris. Par ailleurs, les principales échéances concernant les CPDN ont été dévoilées.
8)    Présentation du draft du plan d’action de mise en œuvre de l’Accord climat de Paris aux niveaux national et sous régional (M. FOBISSIE KALAME)
Les éléments pertinents devant être pris en compte dans le plan d’action sous régional de mise en œuvre de l’Accord ont été présentés avec plus d’emphase sur les CPDN.
9)    Présentation de l’analyse des CPDN des pays de la sous région (M. FOBISSIE KALAME)
Ce thème a permis d’identifier les différents secteurs couverts par les CPDN des pays de la sous-région qui ont par ailleurs été classés par ordre d’importance sous l’atténuation et l’adaptation. Les approches méthodologiques pour l’estimation des émissions ont été présentées ainsi que les résultats de l’analyse des CPDN.
10)    Les obligations des pays vis-à-vis des CPDN (M. FOBISSIE KALAME)
Après avoir présenté les engagements de chaque pays de la COMIFAC tels que documentés dans leurs CPDN respectifs, des recommandations ont été faites sur les moyens à mobiliser en vue de leur mise en œuvre.
11)    Présentation du draft du document des idées de projets et plan d’action de mise en œuvre des CPDN en lien avec le secteur forestier des pays (M. FOBISSIE KALAME)
Des exemples d’idées de projets de certains pays de la COMIFAC ont été présentés afin d’en informer les participants et leur permettre de s’en approprier et de mettre à profit les échanges suscités pour élaborer les projets correspondants au titre de leurs CPDN.
     12) Le Centre et Réseau de Technologie Climatique de la CCNUCC : un outil pour la mise en œuvre des CPDN (M. Joseph BADEVOKILA)
Cette présentation a donné l’occasion aux participants de comprendre les modalités d’appui technique et financier du centre et réseau de technologie climatique. Ce qui aidera les pays à saisir cette opportunité offerte pour renforcer leur capacité et acquérir les technologies nécessaires à la mise en œuvre éventuelle de leurs programmes d’adaptation et d’atténuation.
12)    Définition des priorités des négociations et stratégies de participation de la COMIFAC aux 44ème session des organes subsidiaires à Bonn M. Gervais MADZOUS) ;
Les participants ont été informés des points à l’ordre du jour des sessions prévues en mai 2016 à Bonn et des enjeux que suscite chaque session. Il a été relevé avec insistance la sous représentation qualitative et quantitative des pays de la COMIFAC et les conséquences qui en découlent.
Après cette série de présentations, les participants ont été organisés par groupes de travail. Ces groupes correspondant à chaque pays ont eu pour tâche de formuler les idées de projet conformément à leurs CPDN et de contribuer à l’amendement  du projet de plan d’action de mise en œuvre des CPDN.
Les échanges qui ont suivi les exposés et les comptes rendus des groupes de travail ont permis d’atteindre les principaux résultats de l’atelier à savoir :
1)    La compréhension de la portée de l’Accord de Paris et des modalités de mise en œuvre des décisions de la COP 21,
2)    L’élaboration d’un projet de plan d’action de la mise en œuvre des décisions de la COP 21 et des CPDN à soumettre au Conseil des Ministres de la COMIFAC.
Les recommandations suivantes ont été formulées à l’endroit des Etats :
•    L’implication et l’intégration d’un plus grand nombre de parties prenantes notamment les chercheurs, les financiers  et les experts des organisations de la société civile dans les processus de négociation ;
•    Une meilleure contribution des ressources financières des pays de la COMIFAC pour garantir la participation d’un plus grand nombre de multi acteurs aux négociations ;
•    L’incitation de tous les pays de l’espace COMIFAC à mettre en œuvre leurs CPDN en veillant à la contre partie nationale susceptible de rassurer les potentiels donateurs extérieurs et de déclencher leurs appuis.
A l’endroit de la CEEAC :
•    La redynamisation du Groupe d’Experts d’Afrique centrale sur le climat pour leur permettre d’appuyer scientifiquement les négociateurs de la sous région.
A l’endroit de la COMIFAC :
•    L’accompagnement du processus de mise en œuvre des CPDN pays et susciter les financements pour la mise en œuvre des activités sous régionales sur l’atténuation et l’adaptation

Les participants ont reconnu les efforts et l’engagement du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC dans ce processus de négociations sur le climat. A cet effet, une motion de félicitation et d’encouragement lui a été adressée.

Fait à Douala le 04 mai 2016.

Liste des exposants :
1    M. Gervais  MADZOUS, Personne ressource/Facilitateur
2    Mme Pascale BIRD, Personne ressource  (LRI)
3    M. FOBISSIE BLESE KALAME, Consultant
4    M. Joseph BADEVOKILA, Personne ressource
5    M. Michel NDJATSANA, Modérateur

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles